Recette : définition et typologie

Cette page présente la notion de recette, par le biais d'une définition simple et d'une classification des différents types de recette.

Recette : une définition, des définitions…

La recette fait partie de ces concepts dont tout le monde parle dans le monde des SI, mais pour faire référence à des réalités bien souvent variées.

On parle en effet aujourd'hui de recette pour qualifier des pratiques de test au sens large.

Définition Retenons dans un premier temps qu'une recette consiste en une vérification de conformité d'un produit.

Typologies de recette

La première remarque que vous vous êtes probablement faite est la suivante : « OK, mais plusieurs types de vérification de conformité d'un produit sont réalisés à différents stade du cycle de vie du produit ». En effet !

Voici une matrice simple montrant les deux axes de recette :

Recette techniqueRecette fonctionnelle
Recette d'usine
Recette utilisateur

Recette usine vs. recette utilisateur

Différentes « recettes » sont réalisées au cours du cycle de vie du projet. En matière de validation de conformité du produit, deux étapes sont particulièrement importantes :

  • Une vérification de la conformité à la fin du processus de conception/développement est réalisée par le fournisseur lui-même. On appelle cette recette « recette usine ».
  • Une vérification de la conformité au moment de sa livraison est réalisée par le client lui-même. On appelle cette recette « recette utilisateur ».

Recette technique vs. recette fonctionnelle

Le produit est également « recétté » sur plusieurs facettes, notamment :

  • Pour vérifier sa conformité au niveau fonctionnel : est-ce que le logiciel implémente bien l'ensemble des fonctionnalités qui avaient été validées en amont dans le cahier des charges ? C'est ce que l'on appelle la recette fonctionnelle.
  • Pour vérifier sa conformité au niveau technique : même si le système semble fonctionner comme attendu, est-ce que les fonctionnalités ont été implémentées correctement, de manière à ce que l'on puisse assurer la qualité des données de façon pérenne, éviter les problèmes de montée en charge, etc. ? C'est ce que l'on appelle la recette technique.